Rechercher
  • L. Blondel

Comment différencier un influenceur B2B d’un influenceur B2C ?





Les marques l’ont compris, la stratégie de marketing d’influence est devenue incontournable. Pour percer sur les réseaux sociaux, les influenceurs constituent un excellent levier. Cependant, il faut savoir choisir ses influenceurs en fonction de ses objectifs et de son identité. Bien souvent, les entreprises B2B ont tendance à s’associer à des influenceurs B2C, car les influenceurs B2C sont souvent plus visibles, plus massivement en tout cas. Comment distinguer un influenceur B2B d’un influenceur B2C ?



Qui est l’influenceur B2C ?

Commençons par le profil le plus évident : le B2C ! Il a un ciblage grand public, il fait donc du marketing de masse. Son discours est porté sur l’émotion : il persuade, inspire, divertit… Son succès est souvent lié à sa personnalité et son identité. C’est pourquoi on retrouve beaucoup les influenceurs B2C sur des réseaux très imagés comme Instagram, Youtube ou Tik Tok. Ils vont s’appuyer sur le style visuel de leurs photographies et vidéos pour emporter leur audience. Si vous êtes une marque ciblant du grand public (mode, sport, alimentation…), tournez-vous vers eux !


Quelle différence côté B2B ?

Contrairement à l’influenceur B2C, l’influenceur B2B a un ciblage sectoriel, et fait donc du marketing ciblé. Son discours est porté sur l’expertise : il est influenceur B to B pour ses compétences dans un secteur d’activité donné, et la taille de son audience en fait un Leader d’Opinion.

Son audience va donc majoritairement être composée de professionnels ou semi-professionnels. Son audience peut aussi compter sur des amateurs aux objectifs communs. De fait, il ne faut pas s’étonner qu’un influenceur B2B ait une moindre taille d’audience qu’un influenceur B2C, l’un fait du ciblé, l’autre fait de la masse. L’un remplit un objectif professionnel, l’autre divertit. Cela ne signifie pas que l’influenceur n’aura pas d’impact.

Au contraire : si vous êtes une entreprise ciblant une communauté dans le secteur du bâtiment par exemple, vous avez tout intérêt à vous tourner vers un influenceur expert en BTP à 50 000 abonnés, plutôt qu’un influenceur lifestyle à 1 million d’abonnés mais qui ne déclenchera sans doute pas d’actes d’achat, ni ne servira votre notoriété !


Besoin de conseils pour développer vos relations influenceurs ? Formez-vous : https://www.c-commevous-formation.com/gerer-relations-influenceurs

20 vues0 commentaire