Rechercher
  • C. Sorbier

Comment faire de sa communication RSE un succès ?



Après une année sur fond de crise sanitaire, les questions environnementales et sociétales ont été d’autant plus mises en avant dans le débat public. Les consommateurs expriment de plus en plus leur volonté d’acheter des marques qui ont une éthique, des valeurs et un engagement concret pour faire de demain un monde durable. Bon nombre d’entreprises l’ont bien intégré et se sont saisi du sujet pour communiquer sur leur Responsabilité Sociétale et Sociale. Mais une communication RSE mal menée peut vite devenir contre-productive si elle n’est pas crédible ou légitime. 1/ Avant de communiquer, agir réellement

Avant toute chose, stop au green washing ! Le développement du digital, l’injonction du temps réel et l’exigence de production de contenus en masse sont 3 facteurs qui rendent les clients / consommateurs bien au fait de ce que l’entreprise fait réellement ou non. Il ne suffit pas d’annoncer par une newsletter 3 conseils pour concourir au respect de l’environnement ou aux valeurs de la société. Le consommateur attend des actions réelles, visibles : devenez partenaires d’une association qui aide à la rénovation des logements étudiants, introduisez dans vos chaînes de production des processus plus respectueux de l’environnement… Si vous communiquez sur du « vent » ou des « intentions », vous pouvez être sûr que votre communication sera fustigée à un moment ou un autre par un consommateur qui aura suivi vos actions réelles.

2/ Adopter un discours qui reflète la sincérité

« Si la RSE est un levier considérable pour fédérer les collaborateurs et les sensibiliser, l’engagement des dirigeants se doit d’être sincère et la démarche transparente. L’implication et l’alignement de la gouvernance doivent se faire en fonction de la stratégie mise en place. » Cette citation lue sur le Siècle Digital résume bien l’importance d’un discours qui reflète la sincérité de l’entreprise. Et la stratégie RSE mise en place doit associer l’ensemble de l’entreprise, car ce sont les collaborateurs qui porteront le mieux les engagements de l’entreprise sur le terrain.

Le discours RSE doit se travailler, être assimilé dans le vocabulaire et le quotidien de l’entreprise. Les collaborateurs doivent être eux aussi convaincus de l’impact positif des engagements RSE. Il y a donc une préparation de stratégie de communication à avoir, associée aux engagements RSE, mais aussi un entrainement de prises de parole écrites et orales.

3/ Le collaboratif, levier de l’impact positif

Inclure ses collaborateurs mais aussi ses clients dans une écoconception commune permet de porter à grande échelle les objectifs de l’entreprise en matière de RSE. Réussir une action collaborative, c’est s’assurer d’une communication naturelle des ambassadeurs induits (Collaborateurs et Clients). Les temps changent et seules les entreprises qui l’auront compris et qui se poseront les bonnes questions survivront. « Le marketing s’impose comme l’outil principal de cette métamorphose car il est le lien entre l’entreprise et les consommateurs (citoye

6 vues0 commentaire