Rechercher
  • C. Sorbier

Communiquer sur l’éthique de son entreprise, à l’heure où la manipulation bat son plein !






Les populations françaises, comme dans de nombreux autres pays, n’ont jamais eu aussi facilement accès à l’information, n’ont jamais eu autant de facilité à connaître les actualités, les débats, les produits sur le marché… Mais est-ce trop facile ? Entre communication éthique et manipulation, la ligne est fine… Et il faut savoir gagner et garder la confiance de ses consommateurs ! Les outils digitaux : influencer, c’est facile !

Jérôme Bondu, Directeur du cabinet de conseil en veille et intelligence économique inter-ligere.fr, expliquait que « Facebook cherche à compléter son arsenal de persuasion. L’outil est devenu un véritable aspirateur à comportement dans le but de créer pour chacun d’entre nous un double numérique […] Avec ce type d’outil (Google n’étant pas beaucoup mieux) pend comme une épée de Damoclès au-dessus de nos régimes démocratiques. Les risques sont réels ! Le capitalisme de surveillance vous tend les bras » Mais c’est tellement plus facile, n’est-ce pas ? Car oui, les algorithmes ont pris le pas afin de nous conforter dans une vision qui nous convient, en fonction de ce que l’on lit, ce que l’on publie sur les réseaux sociaux, où l’on va (clin d’œil à la géolocalisation)…etc. Confortés dans nos pensées, nous sommes tous influencés par nos lectures, les messages médiatiques, les publicités, les influenceurs…

Les marques savent désormais exploiter toute cette data pour orienter leurs messages en fonction de ce qu’ont envie de voir et d’entendre les consommateurs. Résultats, elles se sont toutes mises à vanter leurs mérites en matière d’écologie, d’éthique, d’humain… De fait, on dit qu’on embrasse les différentes cultures tout en caricaturant maladroitement certains traits de caractères dans les publicités, au risque de perdre le sens du message de départ. On martèle que la marque est « éco-friendly » et qu’il faut manger plus local tout en continuant en off de surconsommer… Ainsi, êtes-vous bien certains que votre communication est le reflet de votre engagement ?

Manipuler ne dure qu’un temps !

Le web et le flux d’informations ont peut-être permis d’influencer considérablement toute une population sur certaines idées, certains produits… Mais ils ont aussi ouvert la porte à l’échange entre consommateurs : les premiers ambassadeurs de marque sont VOS consommateurs. Ils donnent un avis sur leurs réseaux sociaux à d’autres consommateurs, et entre consommateurs, ils se trouvent bien plus fiables que lorsqu’ils écoutent une marque ou un média. Ainsi, dupez vos consommateurs, et ils finiront très probablement par s’en rendre compte à force d’échanges. Et ce jour-là, votre marque se fera descendre en place publique. Car à force d’évoluer dans ce monde numérique, l’audience devient plus aguerrie : « maitrise des techniques d’influence, capacité à veiller, à analyser, à décrypter ».



Mener des batailles qui sont réellement liées à votre marque !

Il est essentiel d’agir avant de communiquer. Repérez les thématiques éthiques qui comptent pour vos consommateurs, développez des actions à l’échelle de votre entreprise qui auront un véritable impact et dans lesquelles votre entreprise peut être bonne, puis invitez vos consommateurs et des influenceurs à prendre part à ces actions lorsque cela s’y prête (le bouche-à-oreille online a beaucoup d’écho).

La communication éthique ne doit pas sembler intéressée, ni tape-à-l’œil ! Elle doit servir avant tout les attentes réelles de vos consommateurs et non des idéaux qui « font bien » sur la toile (mais qui en réalité importent peu vos consommateurs ou ne correspondent pas à votre réalité en entreprise, ce qui risquerait de susciter des questionnements voire des bad buzz).


Besoin de conseils sur votre communication éthique ? Contactez-nous : https://www.c-commevous-formation.com/contact

8 vues0 commentaire