Rechercher
  • L. Blondel

Que sait-on de ces influenceurs tant sollicités ?



Il y a quelques années, on parlait de blogueurs. Aujourd’hui, on parle d’influenceurs, car oui ces personnes qui ont choisi de créer un site web personnel, un compte Instagram, une chaîne Youtube… ont une réelle influence sur les consommateurs. Ces dernières années, le poids des influenceurs est devenu de plus en plus important dans la communication des marques, et pour cause, 1 Français sur 4 (26%) a déjà découvert un nouveau produit via un influenceur (selon l’Observatoire des comportements de consommation mené par Odoxa et Emakina). D’abord largement sollicités pour de la communication grand public, certains influenceurs s’adressent spécifiquement à des professionnels (notamment dans l’univers du bâtiment) et deviennent donc intéressants aussi pour un ciblage BtoB.


12 choses à savoir sur les influenceurs avant de lancer une campagne de marketing d’influence avec eux* :

  • 94% des influenceurs considèrent Instagram comme leur plateforme principale : l’outil Instagram est aujourd’hui un des plus complets (photo fixe, reels, IGTV, Instastories…) et reste un des réseaux sociaux les plus tendances du moment.

  • 93% d’entre eux voient leur activité d’influenceurs comme un moyen de partager leur passion avec d’autres passionnés avant tout (l’émotionnel et le relationnel priment)

  • D’ailleurs, les influenceurs interrogés ont déclaré avoir été amenés à refuser un partenariat à 73% par manque d’intérêt pour la marque ou le produit. Beaucoup de marques se précipitent sur les influenceurs les plus connus, sans réellement analyser l’audience qui les suit et si celle-ci est cohérente avec la stratégie de marque à mener.

  • 68% des influenceurs aimeraient des partenariats durables avec les marques, mais ne sont que 28% à en recevoir.

  • Sur les propositions de partenariats reçus en 2020, 77% étaient du placement produit simple. Pourtant, il existe divers dispositifs possibles : invitation à un événement, création d’une ligne de produit avec l’influenceur comme égérie…

  • 95% des influenceurs déclarent informer leur communauté s’il s’agit d’un contenu en partenariat ou non : la transparence est un facteur important dans le maintien de la légitimité des influenceurs. Si certains influenceurs ont tant d’influence, c’est parce que leur communauté considère qu’ils sont sincères et non des outils marketing pour les marques.

  • 41% des Français ont acheté/abandonné/recommandé un produit grâce aux influenceurs. De manière générale, les consommateurs font davantage confiance à la parole d’un influenceur qu’à une publicité classique.

  • 15% des influenceurs utilisent leur activité d’influenceurs comme principale source de revenus (cela implique que la plupart des influenceurs que vous contacterez ne vivent pas de leur activité, ne pourront pas créer un contenu pour vous en un temps trop court et qu’il faut donc anticiper une campagne influenceurs).

  • 65% des propositions de partenariat sont sans rémunération. Il est important de comprendre le temps que demande l’animation d’une communauté, rien que sur un seul réseau social : shooter les produits, faire les retouches photographiques voire un montage vidéo, rédiger des textes et surtout des heures et des heures d’échanges avec cette communauté pour laquelle vous êtes venu(e) la ou le voir, des échanges qui seront bien souvent en faveur de votre marque. Il est donc logique que les influenceurs de moyenne et grande envergure attendent une compensation financière. Il faut l’entendre : c’est un véritable travail de longue haleine de s’adresser et de répondre à d’aussi grandes communautés.

  • 82 % des consommateurs sont très attentifs aux recommandations des micro-influenceurs ou nano-influenceurs : leurs abonnés ont confiance en eux, ils savent qu’ils ont souvent acheté les produits qu’ils présentent et ils communiquent avec eux au quotidien. Le lien est très fort, la confiance règne.

  • Les nano-influenceurs de moins de 1000 abonnés génèrent un taux d’engagement de 7,2 % contre 1,1 % pour les comptes de +100K abonnés. Si votre objectif est d’accroître votre notoriété déjà établie en partie ou de gagner massivement des abonnés sur vos réseaux soicaux, les méga influenceurs seront parfaits. Si votre but est de faire connaître votre marque et de décupler votre engagement sur vos réseaux sociaux ou sur votre site, les micro-influenceurs seront davantage adaptés.


En résumé, les partenariats influenceurs semblent avoir un effet « magique » sur la communication d’une marque, mais il faut impérativement avoir une stratégie claire et choisir des influenceurs qui pourront vraiment servir cette stratégie. Aussi, ne jamais oublier que ces influenceurs sont des humains, qui fonctionnent avant tout à l’émotionnel, et qu’il faut donc savoir entretenir une relation avec eux pour mener à bien les partenariats.


Sources : Reech, Hivency & l’Observatoire des comportements de consommation mené par Odoxa et Emakina




200 vues0 commentaire